Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Doyenné Haubourdin Weppes <span>Diocèse de Lille</span>
Menu

Depuis Luther, 500 ans de réforme

- La diversité protestante.
- L'influence sur la société.
- L'évolution du dialogue œcuménique et interconfessionnel.
Soirée animée par Frédéric VERSPEETEN, Pasteur de l'Eglise Protestante Unie.
Soirée « Débats en Weppes »
Jeudi 17 mai 2018, à 20 h 00 Salle municipale, 2, rue de Fournes à BEAUCAMPS-LIGNY

Visualiser l'affiche, clic ici...


Pasteur Frédéric VERSPEETEN
- Pasteur des Eglises Protestantes Unies de France. 
- A exercé le ministère pastoral à Troyes, Lille et Valenciennes. 
- A occupé et occupe différentes fonctions au sein d’institutions protestantes :
• Vice-président de la commission nationale des ministères (qui recrute et agrée les futurs pasteurs) pendant 9 ans. 
• Membre de la commission nationale des affaires générales : 3 ans 
• Président de la Cimade régionale pendant 4 ans.
• Aumônier régional des prisons depuis 12 ans
• Très engagé dans le dialogue œcuménique et inter religieux
- Formation en Droit, Sciences sociales, Théologie et Histoire 
- Précédemment à ses fonctions pastorales, il fut enseignant en « sciences et techniques  économiques ». 

Pour préparer la conférence:

En 1517 Martin Luther affiche ses 95 thèses sur la porte de l’Eglise de Wittenberg. Il y dénonce le scandale de la pratique des indulgences et en appelle à une véritable réforme de L’Eglise Catholique romaine. Martin Luther remet en lumière le principe de l’autorité des écritures saintes en matière de foi  et réaffirme le  message central  du Nouveau Testament, à savoir le principe de la justification par la Grâce lié à l’amour de Dieu que nos mérites ne peuvent acheter.
Contraint à se rétracter, il refuse et il est mis au banc de l’empire. Il est protégé par les princes de certaines provinces allemandes. Peu à peu il va travailler à reconstruire une église fondée sur ces principes et met en avant le du sacerdoce universel.
Peu à peu la pensée de Luther gagne la chrétienté, d’autres avant lui avaient déjà dit ce qu’il affirme : Pierre Valdo, Jean Hus et John Wycliffe. D’autres vont emboiter le pas de sa réforme : Jean Calvin Ulrich Zwingli etc.
La théologie de la Réforme prône un autre rapport au monde. Justifiés par grâce nous n’avons rien à payer envers Dieu, mais à vivre avec reconnaissance et faire ce qu’il y a de mieux pour vivre dans ce monde.
Le concile de Trente prendra position contre la Réforme protestante, mais l’influence du protestantisme va se développer dans toute l’Europe et dans le monde. Au vingtième siècle le concile de Vatican II reprendra dans ces décisions certaines orientations de la Réforme.
Le protestantisme repense le rapport au monde, à l’économie au politique et prône la liberté de conscience ; il est porteur de valeurs qui vont peu à peu nous introduire dans la modernité….