Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Doyenné Haubourdin Weppes <span>Diocèse de Lille</span>
Menu

Fête des Rameaux à Bois Grenier - extrait de l'homélie

Partie de l'homélie des Rameaux de Bois Grenier et une partie de l'édito de l'évêque


La finale de l'évangile de l'entrée de Jésus à Jérusalem en cette fête des rameaux que nous vivons avec les jeunes aujourd'hui se termine par cette question : "Qui est cet homme ?"
Et le réponse de l'évangéliste Matthieu : "C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée."
Cette question t'est posée ce soir : Qui est Jésus pour toi ?
Je me permets de vous donner ma réponse : Jésus pour moi me fascine toujours. Il est cet homme plein d'humanité. Il ne s'est jamais laissé enfermer par la religion, les rites. Rien de ce qui est humain ne lui est étranger. Il a épousé notre humanité dans sa beauté et dans sa laideur la plus profonde. Il est allé jusqu'au bout et c'est sur la croix qu'il nous révèle qui il est. Disons plutôt que c'est sur la croix qu'il n'est plus rien sauf l'Amour avec un grand A. Il a passé à dire Dieu... Dieu vous aime. Aimez-le !
Mais les hommes ont tué l'Amour. C'est ce Vendredi saint que s'est joué le drame et le salut du monde. Le Vendredi saint où Jésus meurt sur la croix où Dieu ne fait pas l'éloge de la mort mais de l'Amour.
Pour moi, Jésus c'est l'Amour...
Et pour toi, qui est-il ? Et pour toi, qui est Jésus ?
 
Mgr Laurent ULRICH ajoute ceci dans son édito de Eglise de Lille :
"Le Seigneur Jésus passe par des chemins que nous ne connaissons pas. Discernons les nouveaux chemins que l'Esprit du Christ ouvre : "chaque jour dans le monde renaît la beauté".
Enfin, réjouissons-nous des fruits que portent les efforts des autres, nos frères. Oh, que c'est précieux de nous estimer les uns les autres dans le travail apostolique ! Si l'un est habile à nouer des relations, pendant que l'autre est un bon enseignant; si une équipe fait merveille avec les gens de la rue, pendant que quelques animateurs savent parler aux enfants; si un prêtre accompagne des équipes, alors que d'autres se relaient avec tact à l'accueil paroissial.
Si chacun pouvait ne pas être jaloux de son autorité, de son pré carré, de sa façon de faire, alors il y aurait place pour la joie, une vraie joie partagée."
 
Abbé DELECLUSE,
curé et oblat du monastère de Chevetogne.