Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Doyenné Haubourdin Weppes <span>Diocèse de Lille</span>
Menu

Edito du Père Michel Rooge

Joyeuses Pâques !

L’Amour offert, l’Amour donné a été plus fort que le mal, la Vie a définitivement gagné sur toutes les formes de mort.

Lorsque j’écris ces lignes, début février, l’hiver a installé son manteau neigeux sur les maisons, les arbres et les champs. La nature est comme morte. Pourtant nous savons qu’au moindre réchauffement de l’atmosphère, la sève se mettra à circuler de nouveau dans les plantes et les arbres et il y a fort à parier que lorsque vous lirez ces lignes les forsythias annonçant le printemps auront déjà fleuri les jardins tandis que dans les champs, les jeunes pousses annoncent les futures moissons.

Les premiers jours de l’année 2015 furent marqués par les horribles attentats terroristes de Paris. Des extrémistes fanatiques, en tuant dix-sept personnes dont douze journalistes, ont voulu s’en prendre aux valeurs fondatrices de notre démocratie et créer un climat de peur et de méfiance. Quatre jours plus tard, des millions de français se levaient et marchaient. Ils exprimaient haut et fort leur refus de la haine et de la violence et affirmaient qu’un vivre-ensemble est possible, dans le respect de chacun et malgré les différences d’origine, de culture ou de religion.

Vers l’an 33, un vendredi veille du sabbat pascal, onze hommes et quelques femmes se sont calfeutrés, portes verrouillées, dans une chambre de Jérusalem. Pas de mot pour exprimer leur désarroi : Celui en qui ils avaient mis tous leurs espoirs, un certain Jésus de Nazareth, venait d’être condamné et de mourir sur une croix, comme un malfaiteur. Trois jours plus tard, les femmes d’abord puis les autres disciples font l’expérience que Celui qu’ils avaient vu mort est réellement vivant. Ils parlent, Ils mangent avec Lui. L’Amour offert, l’Amour donné a été plus fort que le mal, la Vie a définitivement gagné sur toutes les formes de mort. Formidable espérance pour l’humanité souffrante. Pâque de Jésus Christ, passage de la mort à la vie. Résurrection.

Depuis lors, les chrétiens ont compris qu’il y a un parfum de Pâques chaque fois que, quelque part dans le monde, des femmes, des hommes font reculer toute forme de misère, d’exploitation, d’exclusion ; chaque fois que des gens prennent en main leur destin et que la solidarité vient à bout  des peurs et des égoïsmes.

JOYEUSES PÂQUES !

                                      Père Michel Rogge